BAD : Croissance inclusive au Bénin, six principaux piliers détectés

0
73

Vues : 14

La Banque Africaine de Développement (BAD) a publié le 27 septembre dernier, un document dénommé « note de diagnostic pays ». Dans ce document, l’institution financière a identifié six principaux piliers comme socle du nouveau modèle de croissance et de développement du Bénin.

Le développement du capital humain pour une productivité accrue est le premier pilier dévoilé par la note. En clair, la BAD invite le Bénin à investir plus encore dans l’éducation et la formation technique, professionnelle afin de créer une dynamique impulsée par une main d’œuvre qualifiée et compétente. Elle lui suggère aussi de prioriser la redéfinition des curricula de formation. Pour cette l’institution financière, la clef pour l’éclosion et l’adoption des innovations et technologies qui améliorent la productivité et la compétitivité du travail, réside dans les mains du gouvernement qui doit notamment prioriser la redéfinition des curricula de formation avec un accent particulier sur les besoins des entreprises industrielles. Ceci permettra de satisfaire une demande de travail spécifique.

Le deuxième pilier de la note recommande au Bénin « de développer les chaînes de valeurs agricoles et industrielles ». Ceci passera par la valorisation de l’anacarde, du maïs, de l’igname et des produits de l’ananas. Il s’agit de l’agro-industrie alimentaire. Le troisième pilier est « le développement des infrastructures de soutien à la compétitivité à travers des investissements publics efficaces ». Le gouvernement devrait maintenir la dynamique de financement des investissements publics, mais également, veiller à l’amélioration de leur qualité. Le quatrième pilier identifié par la note « est l’amélioration de l’environnement des affaires pour le développement du secteur privé ». Le cinquième pilier de la croissance inclusive au Bénin, identifié par la note, « est la diversification des exportations et la promotion de l’intégration régionale ». Le sixième et dernier pilier « est le renforcement des mécanismes de redistribution de la richesse pour une croissance inclusive ». Dans la note, la BAD pense que le Bénin est un hub commercial et une plateforme de services logistiques en raison de sa position géographique.

Lire aussi :

Il devrait à ce titre bénéficier des opportunités d’intégration d’Afrique de l’Ouest et de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf). Le document demande au Bénin d’approfondir les réformes dans les domaines de l’accès au crédit, du paiement des impôts et du raccordement à l’électricité. Il est aussi demandé au pays d’améliorer le coût et la fiabilité de l’approvisionnement en électricité et la transparence dans la tarification, la rationalisation du nombre et du montant de paiement des impôts et taxes. Ce document suggère aussi le renforcement des réformes de l’administration des douanes et des impôts, le développement de la plateforme aéroportuaire de Glo-djigbé, l’amélioration de la compétitivité du Port autonome de Cotonou et le développement de la zone économique spéciale attenante, de même que le renforcement de l’offre de la production agricole et la promotion des exportations.

Marlène ZOMAHOUN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here