Benin : des Journées de l’ananas pour célébrer une filière porteuse

0
48

Vues : 12

Le Bénin mise gros sur la filière ananas et compte en faire un élément essentiel de son développement agricole. Le pays organise ces jours-ci, des journées spécialement dédiées à la filière.

Cette première édition des des Journées de l’ananas célébrées au Bénin a pour objectif d’ouvrir de nouveaux débouchés aux fournisseurs de biens et services de la filière ananas. ” Nous aurons l’occasion trois jours durant, d’une part pour faire  découvrir au grand public les diverses variétés de l’ananas frais et ses produits dérivés et d’autre part, discuter entre acteurs de la filière sur les nouveaux enjeux, les bonnes pratiques managériales et organisationnelles ” a expliqué à l’entame de ces journées, Prosper Agossou SAGBO, directeur général de l’Agence territoriale de développement agricole pole 7.

” Le Gouvernement du Bénin, dans sa ferme volonté de révolutionner les performances socio-économiques de notre agriculture, et de booster sa contribution au PIB, de valoriser son potentiel de création d’emplois et de richesses a opté pour la promotion des filières porteuses spécifiques aux zones agro-écologiques et aux terroirs. C’est à ce titre que l’ananas du Bénin a été choisi comme l’une des filières prioritaires du Pôle 7 ” soulignera pour sa part, le représentant du ministre de l’Agriculture dans son discours d’ouverture. Le président de l’association interprofessionnelle de l’ananas du Bénin (AIAB) Bernard GBELIDJI appelle ses pairs à saisir pleinement l’occasion qu’offre l’organisation de ces journées de l’ananas.

Lire aussi :

En dépit des avancées dans ce secteur, il se pose un problème d’inadéquation entre l’offre et la demande à cause de l’inexistence d’un cahier de charges formel entre producteurs et exportateurs d’une part, et producteurs-transformateurs d’autre part, souligne pour sa part, Abdoulaye TOKO, qui a foi que les journées de l’ananas permettront aux acteurs de la filière de réfléchir sur les voies et moyens pour rendre la filière plus compétitive, avec la mise en place des stratégies de conquête permanente de nouveaux marchés.

Marlène ZOMAHOUN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here