Bénin : les prix des motos neuves doivent baisser maintenant…

Loin d’une séance d’échanges, c’est une séance de rappel à l’ordre qui s’est déroulée ce mardi 08 février 2022 entre les importateurs et la Direction générale des Impôts assistée de la Direction générale des douanes. Objectif : faire baisser les prix de cession des motos neuves…

Il n’y a pas de raison que les prix des motos neuves soient toujours aussi élevés tels qu’on l’observe sur le marché. Les services compétents du Ministère de l’Economie et des Finances ont redéfini les bases au cordon douanier et la fiscalité intérieure pour juguler la hausse vertigineuse connue en début d’année 2022. En dépit de la mise en œuvre de cette mesure, le constat au vendredi 04 février 2022 sur terrain montre que des importateurs continuent de pratiquer des prix hors normes. Ce qui a amené le Directeur Général des Impôts Nicolas YENOUSSI à taper du poing sur la table afin d’amener les importateurs qui tardent à revenir à la vérité des prix à s’exécuter. Pour ces importateurs, la difficulté à pratiquer les vrais prix se trouve au niveau des revendeurs. Toutefois, ils promettent saisir les facilités qu’offrent les douanes et les impôts pour reconquérir les clients en faisant baisser dans les meilleurs délais les prix de ces engins.

Lire aussi:

En réalité la hausse des prix des motos neuves n’est pas seulement liée à la fiscalité intérieure et à la taxation au cordon douanier. Elle tient aussi des chocs exogènes tels : le renchérissement des prix du fret dû à la crise sanitaire au COVID -19 et la hausse du dollar américain, monnaie de référence dans le commerce international.

Le Directeur général des Impôts a promis multiplier les descentes sur le terrain pour vérifier l’observance des vrais prix accessibles aux populations.

Manfoya HOUNGUE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here