UEMOA : le taux de croissance repart à la hausse

Le Conseil des ministres de l’Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine (UEMOA) a, à l’occasion de sa deuxième session ordinaire de l’année, tenue le 24 juin 2022, au siège de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar, souligné une hausse de la croissance économique dans l’Union.

Avec une hausse du taux de croissance économique à 6,1% en 2021 contre 1,8% l’année précédente, l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine retrouve son niveau d’avant crise. Selon le communiqué de presse, le taux d’inflation annuel moyen, en lien notamment avec la hausse des prix des produits alimentaires consécutifs à la mauvaise campagne céréalière enregistrés en 2021, est ressorti à 3,6% contre 2,1% en 2020. « Le Conseil a également noté que les perspectives pour l’année 2022 restent favorables avec un taux de croissance de 6,0% sous l’hypothèse de la poursuite de la reprise économique mondiale et d’une meilleure maîtrise de la pandémie de la Covid-19 et les mesures d’atténuation de l’impact négatif de la crise ukrainienne sur les économies », indique le communiqué.

Téléchargez notre application dans PlayStore

A la suite de ce constat, le Conseil a adopté plusieurs décisions qui portent sur : la recommandation relative aux orientations de politique économique aux Etats membres de l’Union pour l’année 2023 ; la décision portant définition et détermination de l’agrégat, les recettes fiscales dans les Etats membres de l’UEMOA ; la décision portant définition et détermination du contenu de la masse salariale dans les Etats membres de l’UEMOA et le Règlement relatif à l’harmonisation de la réglementation pharmaceutique dans les Etats membres de l’UEMOA.

Lire aussi:

Par ailleurs, le Conseil a examiné et adopté d’une part, la décision portant adoption des lignes directives relatives à la réglementation des dispositifs médicaux dans les Etats membres de l’UEMOA. Et d’autre part, procédé au renouvellement des mandats et à la nomination des nouveaux membres du Conseil Régional de l’Epargne Publique et des Marchés financiers (CREPMF). Il a été aussi également au cours de cette session, de l’adoption du dispositif révisé des sanctions pécuniaires applicables sur le marché financier régional de l’UMOA.

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here