Relance économique de l’Afrique de l’Ouest : la BIDC lance une levée de fonds de 240 milliards de FCFA

La Banque d’investissement et de développement (BIDC) de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a lancé le mardi 31 mai 2022, une opération d’emprunt obligataire par appel public à l’épargne sur le marché financier régional. D’une durée de 7 ans dont 2 ans de différé sur le remboursement du capital, l’opération couvrira la période de 2022 – 2029 avec un taux d’intérêt net par an de 5,99 %.

L’initiative de la BIDC par cette levée de fonds post COVID-19, vise à prêter main forte aux Etats membres de la CEDEAO à travers le financement de projets publics et privés pour promouvoir le développement économique de la région. Elle porte sur un montant total de 240 milliards de FCFA avec une deuxième tranche de 120 milliards de FCFA exclusivement destinée à la zone UEMOA.

La levée de fonds permettra à la BIDC de s’impliquer activement en soutenant les économies des pays membres de l’UEMOA à travers l’accompagnement des Etats membres de l’UEMOA dans la relance économique et des projets de développement dans les secteurs tels que l’infrastructure, l’énergie, l’eau, la santé ; le développement des PME à travers le financement d’institutions financières telles que les banques et les institutions de microfinance dans la zone UEMOA ; et le financement du secteur privé en zone UEMOA.

Lire aussi:

Ainsi donc, les fonds mobilisés à travers cet emprunt obligataire seront destinés exclusivement au financement d’une sélection de projets identifiés principalement en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Bénin et au Niger ; regroupant plusieurs secteurs tels que l’agroalimentaire, l’infrastructure, l’énergie et la finance. Ce financement  contribuera non seulement à la reprise de l’économie des pays de l’UEMOA mais également à la création d’emplois, au renforcement de la sécurité alimentaire, à la lutte contre la pauvreté et au soutien des PME à travers des institutions financières. 56% du portefeuille de projets sélectionnés seront financés par l’emprunt obligataire.

Il est à souligner que la BIDC a mandaté le consortium formé par Impaxis, Coris Bourse et Ecobank Investment Corporation pour la levée de ces fonds qui serviront à la relance de l’économie ouest africaine.

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here