Bénin : Des réformes fiscales pour la compétitivité des entreprises

En collaboration avec le la direction générale des Impôts (DGI), le conseil des investisseurs privés du Benin (CIPB), a organisé à l’endroit des entreprises un séminaire qui porte sur le thème : ‘’Quelles réformes fiscales pour accroitre la compétitivité des entreprises ? ‘’

Lire aussi:

Partenaires techniques et financiers, des acteurs des systèmes financiers, opérateurs économiques et chefs d’entreprise sont conviés au Bénin, par la direction générale des impôts pour des réflexions visant à aboutir à des réformes fiscales qui accroissent la compétitivité des entreprises. L’initiative est portée par le président du Conseil des investisseurs privés du Bénin (Cipb), Roland Riboux et le directeur général des impôts Nicolas Yenoussi.

Lire aussi:

« Cette activité confirme une volonté commune de maintenir un niveau d’échange élevé entre l’administration Fiscale et le secteur privé. Etant donnée qu’un nouveau Code vent d’être voté, qui devrait prendre en compte presque tous les problèmes du secteur privé et de la nation économique, nous sommes dans la logique d’accompagner l’administration fiscale dans un processus d’amélioration continue» a expliqué Roland Riboux, président du Cipb. Pendant deux jours, ce séminaire sera une occasion de proposer des mécanismes relativement simples pour redorer l’image de l’administration fiscale, pour que le Bénin soit attractif aux investissements étrangers et locaux.

L’amélioration de l’environnement et du cadre politique de promotion des chaines de valeurs agroalimentaires, pour le développement des exportations pour laquelle travaille l’une des composantes APIEx du PACOFIDE, cadre bien avec cette 1ere Edition du séminaire sur la fiscalité pour la complétive des entreprises au Benin. L’objectif étant de permettre aux acteurs du secteur privé de mieux comprendre les réformes en cours et les nouvelles procédures fiscales qui prennent en compte les contraintes majeurs liés à la compétitive des filières anacardes, karité, ananas, etc.… et l’exportation des produits, sous-produit et produit dérivés, a souligné Gaétan Koukponou, président PACOFIDE.

Lire aussi:

La corrélation entre l’impôt et le développement des entreprises n’est plus à montrer. «Grâce à l’impôt, la réalisation d’infrastructures routières, ferroviaires et aériennes devient possible, la création des zones économiques devient une réalité, en vue de l’installation des entreprises. Son rôle va plus loin et se mesure à travers l’octroi des facilités de toutes natures aux entreprises », indiquera pour sa part Nicolas Yenoussi. « Ce séminaire permettra de se livrer à d’intenses réflexions sur le thème en débat afin de déboucher sur les propositions propices à faire des entreprises du Benin, des entités prospères et républicaines », rassure ensuite le patron de l’administration fiscale.

Marlene ZOMAHOUN

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here