Lever de la dette moins chère : Un objectif atteint par la Côte d’Ivoire à sa dernière sortie à UMOA- Titres

(UMOA- Titres) – La Côte d’Ivoire est intervenue ce 07 mai 2024 sur le marché des titres publics par deux émissions simultanées de Bons assimilables de Trésor (BAT) de maturité 3 mois et un an, ainsi qu’une émission d’Obligations assimilables du Trésor (OAT) de maturité 3 ans. Mais le géant de l’UMOA s’en est sorti avec une mobilisation moins que prévue.

Pour un objectif initial de 50 milliards FCFA, le Trésor public ivoirien n’a empoché que 44,41 milliards FCFA après une dernière sortie réussie la semaine écoulée à l’agence UMOA- Titres.

Lire aussi:

Les soumissions étaient de 58,41 milliards soit un taux de couverture de 116,82%. Mais le Trésor public ivoirien a rejeté toutes les propositions adossées à des taux d’intérêt supérieurs à 6,5% et 6,8% respectivement pour les deux BAT de maturité 3 mois et un an. En ce qui concerne l’OAT, toutes les propositions adossées à des prix marginaux inférieurs à 9 503 FCFA, ont également fait l’objet de rejet. Ces options ont été faite par le Trésor public pour avoir de la dette moins chère. Ainsi, le pays a finalement retenu 44,41 milliards FCFA équivalent à un taux d’absorption de 76,06%.

Les investisseurs ivoiriens ont contribué pour 82,21% soit 36,51 milliards FCFA du montant levé.

Les rendements moyens pondérés représentant la rémunération moyenne des fonds alloués sont chiffrés à 6,27% pour le BAT de 3 mois et 7,28% pour celui d’un an, ainsi que de 7,58% pour l’OAT.

Sory KONAN

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici