Timbuktoo : Vers un fonds pour les startups à fort potentiel en Afrique

(Timbuktoo)- Dans le cadre de pérenniser la révolution des start-ups en Afrique, les États africains se sont alliés au Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) afin de lancer l’initiative « Timbuktoo » visant à mettre sur pieds le Fonds d’innovation africain pour accompagner les entreprises à fort potentiel sur le continent. C’était lors de la 24e réunion annuelle ténue à Davos, en Suisse. Ce programme novateur sera financé à hauteur d’un milliard de dollars US.

La cérémonie du lancement de l’initiative « timbuktoo » s’est tenue en présence de divers dirigeants d’entreprises mondiales ainsi que d’institutions financières africaines. Ce moment symbolique a marqué un tournant majeur dans les initiatives économiques sur le continent. Ce Fonds africain d’innovation est considéré par plusieurs observateurs comme une étape majeure dans le déclenchement de la révolution des startups en Afrique, en propulsant l’élan de la jeunesse africaine et l’abondance de talents innovants. D’un montant de 600 milliards FCFA, il sera mobilisé sous forme de capitaux catalyseurs et commerciaux auprès de gouvernements africains, d’investisseurs, d’entreprises et d’universités. Ces acteurs agiront sur tous les aspects liés à la création et au développement des startups.

« Pour de nombreux pays africains, notre principal défi est désormais de garantir que nous mettons en place les structures adéquates pour permettre aux jeunes Africains de créer des entreprises innovantes et convaincantes qui peuvent contribuer de manière significative à la création d’emplois et à une croissance économique durable », a souligné Nana AKUFO-ADDO président du Ghana.

Pour une économie africaine axée sur des solutions innovantes

Selon les analyses de Ahunna EZIAKONWA du PNUD, il reste évident qu’en centrant l’économie africaine sur la connaissance, le continent pourrait en tirer profit. Contrairement à nos ressources naturelles qui sont beaucoup prisées par les grandes puissances.

Lire aussi:

« Une économie africaine axée sur la connaissance peut transformer le continent, bien au-delà même de la richesse des ressources qui se trouvent sous son sol et sur ses terres. C’est une véritable révolution », a-t-elle laissé entendre.

Elle poursuit son argumentation en soutenant que cette initiative devrait transformer des idées et des innovations naissantes en entreprises panafricaines de tailles en attirant des investissements mondiaux et locaux. Ce qui pourrait générer « de la richesse et du bien-être pour des millions de personnes en Afrique et au-delà, en se concentrant sur des solutions innovantes pour les gens et notre planète ».

Il sied de noter que le Fonds d’innovation africain de Timbuktoo sera hébergé à Kigali, capitale du pays de mille collines. Afin de démontrer sa bonne volonté face à cette initiative visant à combler des lacunes critiques et à travailler avec les gouvernements africains, les investisseurs, les entreprises et les universités pour soutenir l’écosystème des startups africaines. Ceci étant, le Président rwandais Paul Kagame a sur-le-champ annoncé une contribution de 3 millions de dollars US.

Yenga Fazili wã BIREGEYA, correspondant en Afrique, région Est et Centrale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici