Nord- Est de la RDC : Des études pour la construction d’une seconde centrale hydroélectrique

(SNEL) – Dans le cadre d’augmenter la puissance de l’énergie électrique à Kisangani, chef – lieu de la province de Tshopo, dans le Nord- Est de la République Démocratique du Congo, l’autorité provinciale a reçu une équipe d’experts nationaux et internationaux en vue de procéder à des études de faisabilité sur la construction d’une seconde centrale hydroélectrique dans ce coin du pays.

«Avec l’équipe Fichtner venue dans le cadre de la réhabilitation totale de la centrale hydroélectrique de la Tshopo, nous sommes venus présenter les études de faisabilité du projet de construction d’une seconde centrale de la Tshopo et nos civilités à l’autorité provinciale », a fait savoir Clément TSHIMPAKA, chef de département de distribution en provinces.

Lire aussi:

Au-delà des experts de la Société Nationale d’Electricité (SNEL), au sein de la délégation il y avait également l’équipe de Blue Energy qui est venue « mener une étude de faisabilité de manière à implanter le système de comptage à prépaiement », a-t-il fustigé.

Le secteur énergétique renforcé à Tshopo

Dans un premier temps, les experts vont faire un état des lieux pour la réhabilitation totale de la centrale de Tshopo 1 tout en menant une étude de faisabilité de construction de la centrale Tshopo 2.

Par la suite, des études seront menées afin de réhabiliter le réseau de distribution de la ville de Kisangani mais aussi la manière d’alimenter les abonnés en mode prépaiement.

« Il y a l’agence française de développement et l’union européenne qui ont mobilisé le fonds pour la réhabilitation de la centrale et la construction d’une autre unité de production de Tshopo 2. La réhabilitation étant un grand travail, la société va continuer à desservir la population pendant ce temps », a précisé C. TSHIMPAKA.

De son côté, M. Norbert LOKULA, Ministre provincial de l’intérieur assurant l’intérim du gouverneur de province, a remercié les experts tout en rassurant du soutien indéfectible des autorités provinciales à la SNEL.

Yenga Fazili wã BIREGEYA, Correspondant Afrique région Est et Centrale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici