SBEE : Un groupe français pour la gestion déléguée

(SBEE)- Le groupe industriel français Eranove a récemment conclu un partenariat stratégique avec le gouvernement, marquant une étape cruciale dans sa mission d’étendre son influence sur le continent africain. C’est lui qui a d’ailleurs fait nommer l’actuel directeur général de la Société béninoise d’énergie électrique (SBEE), André-Marie KACZMAREK. Ce partenariat, d’une durée de 26 mois, vise à révolutionner la gestion de l’électricité dans le pays et à catalyser le développement durable.

Le Canadien Manitoba Hydro International recruté pour une meilleure consommation de l’appui du Millénium Challenge Account II a fini son mandat il y a quelques mois à la compagnie béninoise d’électricité (SBEE). Après une transition par un cadre local, c’est l’industriel français Eranove qui se voit attribuer la gestion déléguée de l’entreprise. Ce partenariat s’inscrit dans une initiative concertée pour améliorer les performances opérationnelles de la SBEE, soutenant ainsi l’industrialisation et le développement socioéconomique du pays. Le Groupe s’engage à mobiliser des compétences africaines éprouvées, adaptées aux spécificités du continent. L’accord comprend en compte la mobilisation d’une équipe internationale de sept experts et la mise en place d’un dispositif d’appui spécifique pour apporter des solutions techniques, commerciales, financières et logistiques. Une attention particulière sera portée au transfert durable de compétences et à l’application des normes internationales.

Lire aussi:

Ce partenariat consolide la position d’Eranove en tant que partenaire clé du développement durable en Afrique. Déjà présent au Bénin à travers sa filiale Omilayé, dédiée à l’approvisionnement en eau en milieu rural, Eranove opère dans plusieurs pays africains, dont la Côte d’Ivoire, où il gère la production et la distribution d’électricité. Cette collaboration s’inscrit dans la démarche inclusive d’Eranove, positionnant le groupe en première ligne des enjeux de développement du continent. Elle représente un pas significatif vers la réalisation de l’objectif de développement durable numéro 7, garantissant l’accès de tous à des services énergétiques fiables, durables et modernes.

Pour rappel, lors du Conseil des ministres du 11 septembre 2019, le gouvernement avait dit avoir confié la gestion déléguée de la SBEE à la société canadienne « Manitoba Hydro International Ltd. » Le groupement « Société française de réalisation d’études et conseil (Sofreco)/Aaa-Kpmg Togo » avait été, quant à lui, retenu comme auditeur des contrats. Après trois ans de gestion, c’est le Groupe Eranove qui a pris les commandes.

Dèlofon T. HOUETOHOSSOU

1 COMMENTAIRE

  1. N’importe quoi ! Il n’y a pas des compétences au Bénin pour faire ça ou bien on veut faire du Bénin un département français. Allez-y comprendre quelque chose ! Avant la rupture cette société a toujours été gérée par des béninois et pas de problèmes majeurs. aujourd’hui c’est une autre gestion qui n’est pas mieux que celle du temps des béninois. Ce qui nous amène à nous poser la question de savoir qu’est-ce qu’on reproche à la gestion des nationaux? Au lieu de gérer la société par des expatriés notamment des français pourquoi ne pas former les béninois à cet effet? Parce que l’expérience a prouvé que ces étrangers ne sont pas mieux que les nationaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici