Résilience climatique au Bénin : 35 millions de dollars pour un important projet dans le bassin l’Ouémé

L’accord de financement pour la mise en œuvre du projet OCRI (Initiative pour la Résilience Climatique du bassin de l’Ouémé), a été signé par le Ministre en charge du Cadre de vie, José TONATO en présence de la délégation de la FAO et du Fonds Vert pour le Climat.

Cinq communes du Bénin (Zogbodomey, Zangnanado, Glazoué, Djougou et Copargo) seront couvertes par ce projet pour une durée de six (06) ans, avec une mobilisation de ressources qui s’élève à 35 millions de dollars dont 18 millions de dollars US du Fonds Vert pour le Climat. Sa mise en œuvre réduira la vulnérabilité d’une part de 330.000 petits exploitants agricoles et d’autre part, d’environ 95.000 ha d’écosystème exposés aux effets des changements climatiques et aux événements météorologiques extrêmes dans le Haut et Moyen bassin de l’Ouémé.

Téléchargez notre application sur PlayStore

Pour le ministre TONATO, c’est une opportunité qui consolide les efforts du Gouvernement dans la construction de la résilience des systèmes naturels et humains face aux effets néfastes du changement climatique et particulièrement, bénéfique aux communautés vulnérables du bassin de l’Ouémé. Il a par la suite rassuré les partenaires impliqués dans la réalisation dudit projet que les processus dans l’opérationnalisation de toutes les étapes prévues seront bien suivis pour un inévitable succès.

À sa prise de parole, le représentant de la FAO, Isaias Angue OBAMA OYANA a salué la qualité de la coopération entre le Ministère et l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture. Il s’est réjoui d’avance de la réussite de ce projet qui annonce une meilleure viabilité pour les communes bénéficiaires.

Manfoya HOUNGUE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here