Bénin : Le secteur privé précise ses défis pour 2024

(Rentrée économique) – La Rentrée économique 2024 du secteur privé au Bénin, qui s’est déroulée au Palais des Congrès à Cotonou le 19 janvier, a été le théâtre de discussions approfondies sur l’évolution économique du pays en 2023 et les défis anticipés pour l’année nouvelle. La Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin (CCI Bénin), la Chambre Nationale d’Agriculture du Bénin et la Chambre des Métiers du Bénin qui l’ont organisé en collaboration avec les Organisations Patronales (CNP Bénin, CONEB) et les organisations du secteur privé (CIPB, PME BÉNIN).

Selon Arnauld AKAKPO Président de la CCI Bénin, la « rentrée économique revêt une importance particulière, car elle offre une fois de plus, l’occasion unique de réfléchir sur les défis et les opportunités » qui se présentent au secteur privé en la nouvelle année. Il a souligné l’importance de cette rentrée économique dans un contexte où “2024 s’annonce comme une période de changements significatifs”. Il a appelé les acteurs du privé à travailler en synergie pour surmonter les défis et promouvoir la croissance, l’innovation et le développement économique durable. Cependant, le Baromètre sur l’évolution des entreprises béninoises en 2023, présenté par l’Observatoire du commerce de l’industrie et des services (OCIS), a révélé que des défis persistent. L’insuffisance de fonds propres, les difficultés d’accès au financement bancaire et le manque d’opportunités ont limité le développement des activités des entreprises en 2023. L’impact de l’inflation, le coup d’État au Niger, la guerre en Ukraine, le terrorisme et les aléas climatiques ont également laissé leur empreinte sur l’économie béninoise.

Lire aussi:

Malgré ces défis, le doyen d’âge des présidents des Organisations patronales, Eustache KOTINGAN, a salué la résilience de l’économie béninoise et a exprimé des vœux de santé, de bonheur et de prospérité au secteur privé pour l’année 2024. Pour le compte de l’année prochaine, les présidents des Chambres consulaires et des organisations du secteur privé ont souligné la nécessité de mettre en place des locomotives dans chaque secteur pour favoriser une croissance partagée. L’accent a également été mis sur l’unité d’action du secteur privé pour créer les conditions d’une compétitivité accrue sur les marchés nationaux et internationaux.

Contactez nous

Email :contact@koriactu.com

Facebook : www.facebook/koriactuO

Twitter :https://twitter.com/KoriactuO

Téléchargez notre application :https://play.google.com/store/apps/details?id=appinventor.ai_aubindeyilon.koriactu

Suivre la chaîne Koriactu sur WhatsApp  : https://whatsapp.com/channel/0029VaL5NID5a243J1CjMP3D

Numéro WhatsApp : 33774653729

Tel: ±22963585858

« Ensemble pour la construction d’un Ecosystème au service du développement du secteur privé » et l’« intervention des acteurs de l’écosystème des entreprises ». Ce sont les deux panels qui ont meublé cette rencontre. Ils ont été accompagnés d’une présentation des dispositifs d’accompagnement des PME à l’Agence de Développement des Micros Petites et Moyennes Entreprises (ADPME) et de la Plateforme PME Bénin. Le premier panel a été animé par Arnauld AKAKPO, Soufiano IMOROU et Dieudonné ALADJODJO, respectivement président de la CCI Bénin, président de la Chambre d’Agriculture du Bénin et vice-président de la Chambre des Métiers du Bénin. La deuxième vague de panélistes est constituée de   Lambert KOTY, représentant du CNP Bénin ; Albin FELIHO, président de la Confédération Nationale des Employeurs du Bénin (CONEB) ; Marcos GUEDEGBE, présidente d’honneur de la Plateforme PME Bénin et Roland RIBOUX, Président du Conseil des Investisseurs Privés du Bénin (CIPB).

Dèlofon T. HOUETOHOSSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici