Bénin : Hausse des recettes des collectivités locales en 2023

(Recettes communales) – Les finances locales ont connu un bond remarquable en 2023, avec une hausse globale des recettes de fonctionnement des communes de l’ordre de 32 %, atteignant 71,54 milliards de francs CFA. Cette performance est détaillée dans la Note de conjoncture des finances locales publiée en mars dernier par la Direction générale du Trésor et de la Comptabilité publique (DGTCP).

Les recettes de fonctionnement des collectivités territoriales décentralisées ont progressé de 32,06 % par rapport à l’année précédente. Les communes à statut intermédiaire se sont particulièrement distinguées, enregistrant une augmentation impressionnante de 48,1 % de leurs recettes. Cette dynamique s’inscrit dans le cadre de la deuxième année de la réforme structurelle de la décentralisation, durant laquelle le gouvernement a transféré 21,72 milliards de francs CFA de subventions aux communes, soit une hausse de 76,9 % par rapport à 2022.

Les ressources propres des communes ont également connu une augmentation notable, avec un accroissement de 10 % des recettes fiscales et de 27 % des recettes non fiscales en 2023. Les patentes et licences ont rapporté 13,78 milliards de francs CFA, marquant une hausse de 25,8 %. Les taxes foncières et autres produits fiscaux ont stagné, tandis que la contribution au développement local a légèrement diminué de 1 %. Les recettes non fiscales, quant à elles, ont atteint 15,27 milliards de francs CFA. Notamment, les recettes partagées entre les communes et l’État central ont enregistré une progression annuelle de 97,6 %, grâce à des rétrocessions significatives de la TVA et de la taxe de voirie.

Lire aussi:

Parallèlement à la hausse des recettes, les dépenses de fonctionnement des communes ont également augmenté, atteignant 40,69 milliards de francs CFA en 2023, soit une augmentation de 18,71 % par rapport à 2022. Les charges de personnel et celles des élus ont particulièrement contribué à cette hausse, avec des augmentations respectives de 26,4 % et 38,7 %. En revanche, les dépenses d’entretien du patrimoine ont diminué de 20,57 %, tandis que les autres charges diverses ont augmenté de 30,4 %.

Notons que pour améliorer davantage le recouvrement des recettes, l’administration du Trésor public a prévu la mise en place de réformes telles que le guichet unique et le paiement en ligne des recettes non fiscales. La phase pilote de ces initiatives débutera à Cotonou, avant leur généralisation à toutes les communes.

Délofon T. HOUETOHOSSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici