Nigéria-Bénin: un mémorandum pour la production, la transformation et la commercialisation du riz

0
1156

Vues : 20

Le riz paddy béninois pourra aider à nourrir les plus de 219 millions de Nigérians. Les deux pays à travers des structures agricoles ont signé un accord à cet effet ce mercredi 24 novembre 2021 à Cotonou.

Lire aussi:

Pour fermer unilatéralement ses frontières en aout 2019 et ce jusqu’en décembre 2020, le Nigeria a prétexté d’un trafic de riz importé de l’Asie via Cotonou pour son territoire. Ce qui ne permet pas la promotion de la production locale. Pour normaliser les relations entre les deux pays, le Bénin s’est engagé à produire en quantité le riz paddy pour satisfaire la demande de son voisin de l’est. C’est ce qui justifie ce partenariat.

Lire aussi:

Echange d’expertise et d’expériences réussies du Nigéria pour accompagner l’Etat béninois à améliorer la production du riz au Bénin, afin d’accélérer ses objectifs nationaux de production, transformation et commercialisation du riz ; la réorganisation de la filière. Ce sont là quelques objectifs du Mémorandum signé par Jean GBETO DANSOU, Directeur Général de l’Agence Territoriale de Développement Agricole Vallée du Niger et Aminu M. GORONYO président de l’Association des Producteurs du Riz du Nigéria (RIFAN).

Lire aussi:

Le ministre d’Etat en charge de l’Economie et des Finances président la séance a laissé entendre : « le gouvernement et moi principalement ferons tout le nécessaire chaque jour pour l’aboutissement de ce projet. Au Benin, quand nous décidons de signer un accord, c’est que nous sommes prêts à agir et l’exécution ici serait importante… ». Quant à son homologue de l’agriculture Gaston DOSSOUHOUI « ce que nous faisons aujourd’hui portera des fruits et dynamisera la coopération entre nos deux Etats. C’est pour le commerce, l’alimentation, la sécurité et la paix dans notre région ». Aminu M. GORONYO a promis le respect des clauses du mémorandum afin que chaque partie en sorte satisfaite.

Il est à noter que les zones géographiques retenues pour le présent mémorandum sont les cinq (05) bassins de production rizicole du Bénin, à savoir le bassin de la Vallée du Niger, le bassin de l’Atacora, le bassin du Borgou, le bassin des Collines et le bassin des Vallées de l’Ouémé et du Mono.

Manfoya HOUNGUE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here