Niger : la Banque mondiale soutient le financement de trois programmes pour un montant total de 335 millions de dollars

0
10

La République du Niger vient de bénéficier d’un montant total de 335 millions de dollars de la part de la Banque mondiale pour sa relance économique et la lutte contre les violences terroristes. L’accord a été signé le lundi 1 juin dernier à Niamey en présence des membres du gouvernement et des responsables de l’institution financière.

335 millions de dollars américains. C’est le montant que la Banque mondiale a octroyé au Niger pour appuyer trois de ses programmes. Lesquels vont permettre la relance économique du pays et également contribuer à intensifier les actions du gouvernement en matière de lutte contre les violences et les conflits.

« Ces soutiens vont aider le pays à mettre en place des mesures efficaces d’aide d’urgence et de relance économique afin d’atténuer les effets de la crise sur l’économie nigérienne, rendre la croissance plus inclusive et mieux préparer l’avenir », a déclaré le ministre du Plan nigérien Abdou Rabiou que rapporte un communiqué de presse de la Banque mondiale. « Ces nouvelles opérations permettront également d’offrir de meilleures conditions de vie aux Nigériens grâce à un plus grand accès aux services sociaux de base et ce, dans un environnement propice à un développement durable », explique-t-il.

Pour le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique de l’Ouest et centrale Ousmane Diagana, « le développement et la stabilité du Niger sont une priorité pour la Banque mondiale ». « Nous avons ainsi augmenté notre appui financier afin de soutenir la prévention des conflits et accroître les opportunités économiques en soutenant la diversification de l’économie rurale. Cette stratégie vise à élargir l’accès aux marchés, augmenter la résilience en favorisant l’autonomisation des femmes et l’inclusion des jeunes, ainsi que renforcer les infrastructures essentielles », confie-t-il.

Ce financement concerne essentiellement trois programmes dont le projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS-2), celui d’amélioration de la connectivité nord-est du Niger et le financement additionnel du projet de filet de sécurité adaptatif du Niger 2 (Niger ASP2), informe le communiqué. Un appui qui vient renforcer les actions du président Mohamed Bazoum qui visent à faire du Niger, un pays stable avec une croissance économique à deux chiffres. Pour la Banque mondiale, le Niger est aussi éligible à l’allocation de prévention et de résilience (PRA). Il s’agit d’un montant de 700 millions de dollars qui sera octroyé au cours des trois prochaines années pour financer des initiatives du Niger pour prévenir et atténuer l’escalade de la violence.

Ronie Floride Agamma

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here