Ministère de l’industrie et du commerce du Bénin : l’exécution du PTA au 30 septembre 2022 en baisse

Le Ministère de l’Industrie et du Commerce (MIC), a passé en revue, en présence des directeurs centraux sous tutelle, le niveau de mise en œuvre du Plan de travail annuel. C’était le mardi 25 octobre 2022, au cours d’un atelier présidé par le Directeur adjoint de cabinet, à la salle VIP du MIC. 

Au 30 septembre 2022, le Ministère de l’Industrie et du Commerce affiche, à l’évaluation des réalisations engagées pour la fin du troisième trimestre, comptant pour la revue du Plan de travail annuel, un taux atteint de 44,81 % pour un taux attendu de 67, 96 %. Soit un écart de 23, 15% entre le taux de réalisation et le taux de prévision. La perte de performances a été aussi constatée sur le taux d’exécution financière. Il est ressorti sur la même période à 24,38% comme taux engagé et 17, 43% pour taux d’ordonnancement. Le constat global fait sur la question du taux d’exécution financière révèle qu’en 2021, le ministère a fait plus que le double (51%) du taux qui a été engagé au 30 septembre 2022. 

Lire aussi:

La logique de gestion budgétaire en mode programme généralisée à tous les ministères en début d’année 2022, première expérience du MIC répond à l’exigence de l’approche de la gestion axée sur les résultats, compatible aux orientations stratégiques du programme d’action du gouvernement (PAG 2021 – 2026). L’évaluation du PTA permet donc de s’assurer de la bonne exécution des activités prévues au Plan de travail annuel ainsi que la possibilité d’amélioration les performances afin d’atteindre de meilleurs résultats à la fin de l’année.

Ebo Dario SACRAMENTO

Selon le Directeur adjoint de cabinet du ministre Shadiya Alimatou ASSOUMAN, de l’Industrie et du Commerce, Ebo Dario SACRAMENTO, l’exercice de la revue s’inscrit dans la dynamique de mieux s’organiser, d’identifier les cas de retards entre les réalisations et prévisions afin de trouver les approches de solutions pour améliorer les niveaux d’exécution du PTA a fin décembre 2022. « Ces résultats peu reluisants ont été obtenus dans un contexte marqué par les difficultés de mobilisation des ressources financières pour l’engagement des dépenses, l’apparition de nouveaux acteurs dans la chaîne de dépense publique, la non-exécution des études de faisabilité, dans le cadre du projet d’accélération industriel pour non-aboutissement de financement sollicité… », a-t-il indiqué exhortant tout le personnel à consentir des efforts pour l’atteinte des objectifs du PTA. 

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here