Mali : les dépenses de biens et services vont chuter de 428,1 à 409,6 milliards en 2024

Au Mali, entre 2022-2024, les dépenses de biens et services vont connaître une diminution. Et ce pour des raisons bien définies, selon de Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep).

Les dépenses de biens et services connaîtront en moyenne une chute de 2,2% entre 2022- 2024 au Mali.  Les principales causes sont liées à l’organisation des élections générales en 2022. Ces dépenses passeraient de 428,1 milliards en 2022 à 409,6 milliards en 2024. « L’évolution des dépenses de biens et services traduit la volonté du gouvernement de réduire le train de vie de l’Etat en rationalisant les dépenses de fonctionnement de l’administration », explique le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep).

Il précise que les dotations serviront, entre autres, à la mise en œuvre de la réforme administrative et institutionnelle qui occasionnera la création de nouvelles régions administratives et l’organisation des élections générales en 2022. Ledit document informe également que la politique budgétaire de l’Etat maintiendrait son objectif de maîtriser les dépenses de fonctionnement de l’administration tout en renforçant entre autre les acquis dans les secteurs sociaux à savoir dans le domaine de la santé, l’éducation et développement social, hydraulique et la prise en charge des dépenses militaires et de sécurité.

En ce concerne les transferts et subventions, le Dpbep détaille qu’ils sont évalués à 374,6 milliards en 2021 et s’établissent en moyenne à 389 milliards sur l’horizon 2022-2024, soit en moyenne annuelle de progression de 7,2 % contre 27,2 % entre 2018-2020. De plus, ces dépenses visent essentiellement à améliorer l’offre et la qualité des services sociaux de base (notamment dans les domaines de l’éducation, la santé, l’eau, l’assainissement, l’énergie, etc.) ainsi que le soutien à l’agriculture à travers la subvention des intrants agricoles.

Antonin HOUNGBADJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here