Industrie : Dans 11 mois le Burkina Faso transformera son or sur place

(Lingots d’or) –Jeudi 23 novembre dernier, le Président de la Transition le Capitaine Ibrahim TRAORE a posé la première pierre d’une raffinerie d’or, principale ressource minière du pays à Ouagadougou…

C’est une première dans le pays. Pour le Chef de la junte burkinabé, il s’agit d’une question de souveraineté. En effet, d’une capacité de 400 kilogrammes d’or par jour et environ 150 tonnes par an, les premiers lingots d’or affiné de cette usine sont attendus dans 11 mois . La raffinerie en construction aura une bijouterie, des magasins de stockage, des locaux de sécurité, des bâtiments administratifs dont le siège de la Société Nationale des Substances Précieuses (SONASP). Cette entreprise créera  selon Ismaël SIBI  Président Directeur Général de Marena Gold partenaire du Burkina dans ce projet ,100 emplois directs et plus de 5000 indirects.

Lire aussi:

« Pendant longtemps, on nous avait dit que nous n’étions pas un pays producteur d’or, mais depuis un certain temps, l’or est devenu le premier produit d’exportation. Mais nous n’avons pas de contrôle sur l’or (…). Nous nous sommes posé des questions et aujourd’hui nous avons décidé de mettre toute une chaîne en place », a rappelé Ibrahim TRAORE le Chef de l’Etat. La vision est de raffiner sur place pour connaitre la teneur en or réelle des mines burkinabé.

Un appel est donc lancé aux orpailleurs locaux afin de s’orienter vers la SONASP qui rachètera l’or pour le raffinage sur place.

Djibril COULLIBALY

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici