Insécurité alimentaire : 19,5 millions de Nigérians touchés par un niveau élevé

Dans un rapport sur l’insécurité alimentaire, le Programme alimentaire mondial des Nations unies, a mis le Nigéria en « alerte maximale » au même titre que l’Éthiopie, le Soudan du Sud et le Yémen pour des raisons de « niveaux catastrophiques » atteints.

Le rapport conjointement produit par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le Programme alimentaire mondial chiffre à 19,5 millions, le nombre de Nigérians confrontés à des niveaux élevés d’insécurité alimentaire aiguë, dont 1,2 million en situation d’urgence, si les interventions humanitaires ne sont pas intensifiées et soutenues. A ces statistiques s’ajoute plus de 1,7 million d’enfants de moins de cinq ans qui souffriraient de malnutrition aiguë jusqu’en août 2022, soit une hausse de 34 % par rapport à l’année passée.

Par ailleurs, le rapport indique que la situation est plus préoccupante dans les zones du nord Nigeria touchées par l’insécurité et les problèmes de non-accès à ces zones. Il a été aussi mentionné des inquiétudes sur les perspectives de production de la campagne agricole 2022 en cours à cause de deux facteurs : les prix élevés du carburant et des intrants et la forte probabilité de faibles précipitations dans les régions de la ceinture méridionale et moyenne du pays. Une situation qui, si elle persiste, va compromettre l’accès à la nourriture pour les ménages vulnérables.

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here