Industrie minière en RDC : Un plaidoyer au ”Mining In daba” pour des investissements responsables

(Indaba)- À l’occasion du Breakfast de la République Démocratique du Congo tenu en prélude de la 30ème édition de Investing in African Mining Indaba 2024 qui s’est tenu du 05 au 08 février 2024, à Cape Town, en Afrique du Sud, la délégation congolaise portée par le Premier Ministre Jean Michel Sama LUKONDE a appelé les opérateurs miniers à plus d’investissement responsable et durable pour le développement d’une chaîne des valeurs ajoutées au niveau local en RDC.

Forum emblématique de l’industrie minière africaine, Mining Indaba donne le coup d’envoi à des initiatives majeures. Plus de 8000 participants venus d’une centaine de pays ont fait le déplacement de cette édition pour assister aux nombreux débats sur l’avenir de la filière des mines africaines et, plus prosaïquement, noué de précieux contacts d’affaires afin de faire avancer leurs projets extractifs.

Cette édition de Investing in African Mining Indaba porte pour thème : « Embrasser le pouvoir de la disruption positive : un nouvel avenir audacieux pour l’exploitation minière africaine ». A la tête d’une délégation de plus de 300 personnes issues des entreprises minières, des services et banques, Sama LUKONDE a invité les investisseurs présents à cette messe minière à être des ambassadeurs auprès d’autres investisseurs, qui voudraient rejoindre la RDC. Cette dernière possède des gisements d’une cinquantaine de minerais, mais seulement une douzaine d’eux est exploitée : le cuivre, le cobalt, l’argent, l’uranium , le plomb, le zinc, le cadmium, le diamant, l’or, l’étain, le tantale, le tungstène, le manganèse et quelques métaux rares comme le coltan.

Lire aussi:

« En ce qui nous concerne, nous avons clairement indiqué d’abord que nous savions tout l’investissement déjà fait en République démocratique du Congo, et inviter les acteurs ici présents soient des ambassadeurs auprès d’autres investisseurs, qui voudraient nous rejoindre », a déclaré le Premier Ministre.

L’assainissement du climat des affaires

Jean-Michel Sama LUKONDE pendant le plaidoyer

Poursuivant son allocution, Jean-Michel Sama LUKONDE n’a pas manqué de rassurer les investisseurs en indiquant que la RDC reste à leur écoute en vue d’améliorer leurs conditions d’investissement à travers l’assainissement du climat des affaires tant au niveau de la fiscalité que des facilités.

« Pour notre part, c’est le cadre que nous devons mettre. Le cadre légal, tant du point de vue fiscal que du point de vue des facilités. Nous voulons être à votre écoute, vous les acteurs du secteur minier pour voir tous les jours comment améliorer les conditions et permettre, par la même occasion, à ce que votre impact, sur les communautés locales, soit de plus en plus effectif », a-t-il renchéri.

Par ailleurs, il souligna qu’une fois ces activités amorcées, les communautés locales pourraient en tirer bénéfice. Ceci dans la mesure où la chaîne des valeurs ajoutées et la diversification de l’économie au bénéfice des emplois et du mieux-être de la jeunesse congolaise ainsi que de la population à travers le pays.

Mining Indaba 2024 a réuni plus de 8000 participants, regroupant des représentants d’Etats, des exposants et des investisseurs du secteur minier mondial.

Yenga Fazili wã BIREGEYA, Correspondant en Afrique, région Est et Centrale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici