Blanchiment de capitaux en Afrique de l’Ouest : Voici le rapport 2023 du GIABA

(GIABA)- DU 13 au 14 juin 2024 à Dakar, s’est tenue la session annuelle d’informations du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent (GIABA) au profit des ambassadeurs et partenaires techniques de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). C’est le lieu de lever un coin de voile sur le rapport annuel 2023 du Groupe.

Les actions menées, les défis et les perspectives du GIABA ont été mis en exergue dans cette rencontre. De 75 pages, le rapport de 2023 indique au cours du suivi et évaluation sur 180 activités prévues, 101 ont été menées à bien soit un taux d’achèvement de 56%.

Lire aussi :


Le blanchiment des capitaux consiste à traiter les actifs provenant d’activités criminelles de manière à en dissimuler l’origine illicite. La mise en œuvre de mesures de lutte contre le blanchiment de capitaux a pour but d’empêcher les criminels d’exploiter le système financier. Grâce à une mise en œuvre efficace de ces mesures, les pays peuvent contribuer à tracer et à stopper les flux financiers liés à la grande criminalité et au terrorisme, et à rendre la société plus sûre.

Moussa DIOP

LE RAPPORT

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici