Contre le terrorisme: Plus de 86 milliards FCFA prélevés chez les Burkinabés

(FSP)- Au Burkina Faso, le Conseil d’orientation du Fonds de Soutien Patriotique (FSP) a tenu ce 1er juillet 2024, sa deuxième session ordinaire au Palais de Koulouba à Ouagadougou. Cette rencontre sous la coupole du Premier ministre Dr Apollinaire Joachimson Kyélem de TAMBELA a permis de faire le point de la mobilisation de cet organe créé pour appuyer financièrement la lutte contre le terrorisme.

Faire le point sur des réalisations depuis le début de l’année, évaluer les projets en cours et définir les orientations stratégiques pour les mois à venir. C’est l’objectif de cette séance. En présence de plusieurs membres du gouvernement, le rapport du FSP a été présenté par le président du Conseil de gestion du Fonds de soutien patriotique (CG FSP), Vieux Abdoul Rachid SOULAMA.

86 203 403 477 FCFA. C’est la collecte faite auprès des Burkinabé par le FSP du 1er janvier au 25 juin 2024. Sur une prévision de 100 milliards FCFA, cette mobilisation donne un taux de 86,2%.

Lire aussi :

Cette manne financière provient essentiellement des prélèvements obligatoires, les prélèvements sur les salaires du secteur privé, les prélèvements sur les salaires et primes du secteur public, les ressources collectées à partir des prestations de téléphonie mobile et télévisuelles, les cessions volontaires et les contributions volontaires.

Fatoumata Bako TRAORE, ministre déléguée en charge du budget qui livrait le message du 1er ministre a laissé entendre que ‘’les ressources mobilisées ont permis non seulement d’assurer avec efficacité le paiement des dépenses de personnel des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), mais aussi de mettre à leur disposition des équipements individuels et collectifs ‘’

Les Volontaires pour la défense de la patrie sont une milice burkinabè formée en décembre 2019 pendant l’insurrection djihadiste au Burkina Faso. Ils sous le commandement du Lieutenant-Colonel Thomas SAVADOGO.

Le FSP a été mis en place le 17 janvier dernier par le capitaine Ibrahim TRAORE Président de la transition du Burkina Faso. Il se veut une réponse endogène du gouvernement face au contexte sécuritaire, politique et socioéconomique difficile. La structure viser à canaliser les contributions des Burkinabè de l’intérieur et de la diaspora pour le financement des actions de lutte pour la restauration de l’intégrité territoriale. Lire ci-dessous le point des encaissements.

 Djibril COULLIBALY

LE POINT DES ENCAISSEMENTS

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici