Frontières Nigéria-Bénin : la ministre nigériane des finances annonce la réouverture très prochaine

La ministre nigériane des Finances, du Budget et de la Planification nationale, Zainab Shamsuna Ahmed, a annoncé le mercredi 25 novembre 2020, que le gouvernement fédéral rouvrirait bientôt les frontières terrestres fermées avec le Bénin depuis août 2019. C’était à l’occasion du 26ème  Sommet économique nigérian (NES).

La raison officielle donnée par la partie nigériane de cette fermeture est la prolifération des importations illégales de drogues, d’armes légères et de produits agricoles en provenance des pays voisins. A en croire la ministre des Finances, la réouverture sera effective à l’issue de la réunion du Conseil exécutif fédéral (FEC) présidé par le président Buhari. Composé des ministres des finances, du budget et de la planification nationale, de l’intérieur et des affaires étrangères, ce comité constitué par le président sur la question avait fait une évaluation des gains de la fermeture et avait recommandé la réouverture des frontières. Selon la ministre Zainab Shamsuna Ahmed, une fois que les membres du comité auront signé le rapport, celui-ci sera soumis à Buhari qui aura le dernier mot.

« Nous avons fait une évaluation, le président a mis en place un comité et nous avons fait une évaluation et tous les membres du comité ont accepté et recommandent au président qu’il est temps de rouvrir les frontières. L’objectif a été atteint en ce sens que nous avons pu, au cours de ces quelques mois, travailler avec nos partenaires dans un comité tripartite et faire une patrouille frontalière conjointe et renforcé le caractère sacré des engagements que nous avons pris envers chacun. Ainsi, chaque partie a appris ses leçons. Le Nigéria a également affecté nos partenaires en termes d’entreprises que nous avons au Nigéria. Nous nous attendons donc à ce que les frontières soient rouvertes très prochainement. La date sera décidée par Monsieur le Président ».

La date de la réouverture des frontières est laissée à la discrétion du Président nigérian.

Le Nigeria a enregistré cette année, sa deuxième récession économique pour cause de la fermeture terrestre de ses frontières couplée avec la crise du coronavirus et l’effondrement des cours du pétrole. A cela s’ajoute la flambée des prix des denrées de première nécessité (de l’ordre de 14% environ).

Sandric DIKPE

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here