RDC : Elaboration du plan d’actions du Fonds de régulation économique

(Fonds de régulation économique) – Vital KAMERHE, Vice- Premier Ministre, Ministre de l’Économie Nationale de la République Démocratique du Congo (RDC), a procédé, le mardi 24 octobre 2023, au lancement officiel d’un atelier portant sur l’élaboration du plan d’actions opérationnel du Fonds de Régulation Économique « FOREC ». Crée par décret numéro 08/10 du 7 mai 2008, le « FOREC » est resté non opérationnel. Il est pourtant doté d’un rôle de taille dans l’approvisionnement régulier du pays en produits de base et la stabilisation des prix sur le marché.

Dans le cadre de palier aux problèmes récurrents de pénurie et de hausse des prix, découlant de la crise du maïs dans le Haut- Katanga et le grand Kasaï, le Gouvernement avait, à l’occasion de la 98ème et 106ème réunion du Conseil des Ministres, suggéré au Ministère de l’Économie Nationale de mettre en œuvre le processus d’opérationnalisation du « FOREC » afin d’améliorer la disponibilité et l’accessibilité des produits de première nécessité sur toute l’étendue du territoire national.

Conscient des retombés positifs qui peuvent découler de ce plan d’action, le gouvernement, à travers le FOREC compte intervenir promptement sur le marché dans l’approvisionnement des produits se trouvant souvent en situation de pénurie ou encore connaissant de plus en plus une variation à la hausse des prix sur le marché dépassant régulièrement 5%. Les pénuries les plus récurrentes concerne dans les meilleurs des cas : les céréales, produits pétroliers, surgelés, ciment, sucre et farine de froment.

Réduction de la dépendance

« En vue de rencontrer la vision du Président de la République Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, qui consiste à réduire la dépendance de notre économie vis-à-vis de l’extérieur et de renforcer aussi sa résilience aux divers chocs économiques, nous avons réactivé le FOREC. A côté de son rôle d’identification des produits menacés de pénurie ou qui connaissent une distorsion de prix, le FOREC a pour rôle de déterminer les modalités d’intervention pour juguler la crise et intervenir, le cas échéant, pour que les produits concernés soient vendus au juste prix. » a fait savoir Vital KAMERHE.

Lire aussi:

De ce fait, le Comité de gestion du FOREC compte mettre sur pieds les activités de ladite structure pour stimuler à la fois, la production locale des denrées en situation de pénurie et de soutenir des producteurs, fournisseurs ou d’autres opérateurs économiques dans le rétablissement des équilibres du marché. Pour espérer atteindre les objectifs assignés, FOREC 2023-2024 a mis, autour d’une table, des experts de la Présidence, de la Primature, de l’Économie Nationale ; des Finances, du Budget, de l’Industrie, du Transports, Hydrocarbures et de l’Agriculture.

Rappelons que ces dernières années, l’environnement économique international a été marqué par des crises multiformes. Il s’agit notamment de la crise de Covid-19 et la guerre Russo-ukrainienne qui ont accéléré la pénurie et la hausse des prix des produits de première nécessité observée sur les marchés internationaux. Il s’observe que cette pénurie accrue n’a pas épargnée le pays de LUMUMBA. D’où s’imposait la nécessité de relancer le Fond de Régulation Économique « FOREC ».

Yenga Fazili wã BIREGEYA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici