Essor des filières agricoles au Bénin: Les producteurs en phase avec le gouvernement

Harmoniser les points de vue et mettre fin à la désinformation. Ces raisons ont conduit les ministres d’Etat chargé du développement et de la coordination de l’action gouvernementale, Abdoulaye BIO TCHANÉ, et de l’Economie et des finances, Romuald WADAGNI, accompagnés de leurs collègues de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche, Gaston Cossi DOSSOUHOUI, et de l’Industrie et du commerce, Shadiya Alimatou ASSOUMAN. Ils ont tenu une séance avec les producteurs, de coton et du soja, de la région septentrionale, le mardi 18 avril 2023.

Le Président de l’Association Su Tébo Bèrè Win de Parakou et porte-parole de la délégation, Paul SONNON a, après avoir remercié le chef de l’État, le Président Patrice TALON et les membres du gouvernement présents à la séance, rappelé à l’assistance les vraies raisons de la grogne au sein de leur corporation. Selon lui, les nombreuses charges supportées par les producteurs ne permettent pas à ces derniers de jouir du fruit de leurs efforts, ce qui crée des frustrations dans leurs rangs quand le prix de vente est bas.

Lire aussi:

Après avoir expliqué aux producteurs, le processus qui conduit à la prise de décisions concernant le coton et le soja, le ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANÉ a rappelé la volonté manifeste du gouvernement de faire des agriculteurs, des hommes indépendants qui tirent bénéfice de leurs activités agricoles pour un développement harmonieux et équilibré. En sa qualité de président de la séance, il a profité pour énumérer les nombreux actes posés par le gouvernement pour favoriser l’essor des filières coton, soja ou encore cajou notamment les subventions des intrants ou encore le gasoil où des milliards de nos francs sont injectés chaque année pour permettre aux filières sus mentionnées de se développer.

Ce sont ces efforts et cet engagement permanent du gouvernement qui ont permis à notre production de soja de passer de moins de 100.000 tonnes en 2015 à plus de 400.000 tonnes en 2022. C’est donc dans cette même dynamique de mieux servir les acteurs concernés que le gouvernement du Président Patrice TALON a initié cette séance afin de mieux cerner leurs besoins et difficultés pour y apporter des solutions idoines.

Lire aussi:

Au terme des échanges, ce sont des producteurs mieux informés sur la situation et rassurés de ce que le gouvernement s’emploie à les aider autant que possible qui ont quitté le cabinet du ministre d’État Abdoulaye BIO TCHANÉ, satisfaits de l’issue de cette rencontre. Ils ont pris l’engagement de se donner à fond pour une meilleure production du coton et du soja cette année afin de faire parler positivement du Bénin dans la sous-région et dans les autres coins du monde. Un message qu’ils entendent porter à leur base.

Dèlofon T. HOUETOHOSSOU

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici