Pétrole : Voici les pays africains à qui le Niger veut vendre sa production

(Energie)- L’Etat du Niger a conclu ce 17 février 2024 à Niamey un protocole d’accord avec trois pays voisins en vue de leur fournir du gasoil pour combler leurs besoins énergétiques.

Le Burkina Faso, le Mali et le Tchad sont les pays qui ont signé avec le Niger. Les discussions se poursuivent pour que le Togo rallie le groupe. C’est Ndolenodji Alixe NAÏMBAYE, ministre de l’Energie du Tchad qui l’a rendu public après la réunion des ministres en charge de l’énergie des pays concernés. Cette rencontre traduit selon le communiqué ‘’la volonté de ces pays de raffermir davantage leur coopération, notamment en matière de besoins énergétiques”.

Lire aussi :

 Il faut indiquer le Niger dispose d’une raffinerie opérationnelle depuis 2011 Il noter qu’à Zinder dans le Centre- Est du pays, depuis 2011, la raffinerie de la SORAZ est opérationnelle avec une capacité d’environ 20 000 barils par jour, essentiellement du gasoil et de l’essence. Il est alimenté par le pétrole brut provenant du gisement d’Agadem, région de Diffa, au Sud-Est.

 Les participants à ces assises de Niamey ont également adopté ’’la feuille de route” concernant le domaine de l’électricité, en vue de “la concrétisation” du projet ‘’Désert to Power”, de la Banque africaine de développement (BAD). Cette initiative d’un coût de 20 milliards de dollars US entend fournir de l’énergie à 250 millions de personnes dans les pays composant la bande sahélienne (Burkina Faso, l’Éthiopie, l’Érythrée, le Djibouti, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad) par l’énergie solaire en tablant sur une capacité de 10 000 MW.

Aboudou DIARRA

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici