Emprunts obligataires : Voici pourquoi le Bénin se fait rare sur le marché régional

0
783

Vues : 36

Plusieurs sorties à l’agence UMOA Titres à Dakar avortées cette année pour le Bénin. En 2020, de telles voltes faces ont été aussi opérées par le pays suscitant des interrogations sur ce client méticuleux du marché financier…

Seulement trois émissions d’obligations effectuées par le Trésor du Bénin sur le marché financier régional pendant que huit ont été reportées.  C’est le point des assauts du Bénin au niveau de UMOA Bénin. 195 milliards levés par le gouvernement de Patrice TALON qui avait prévu rechercher 685 milliards sur ce marché en 13 sorties. Visiblement, le Bénin n’est pas trop présent sur le marché de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) cette année. Cet état de chose n’est pas dû au fait que le pays a abandonné sa politique de mobilisation de capitaux pour financer son développement. Les deux exploits sur le marché international (Eurobond de janvier 2021 et eurobond ODD de juillet 2021) en disent long. Le Bénin a aujourd’hui une préférence pour le marché financier international que celui régional. Le rendement sur la maturité en serait la cause au regard de la politique de la dette publique que déploie le pays depuis l’avènement du régime en place en 2016. 

Lire aussi:

En janvier 2021, le pays a levé un total de 1 milliard d’euros de financements, sous forme d’émission obligataire en euros. Il s’agit d’une double opération. Ce sont en fait deux eurobonds qui ont été émis par le Bénin. Un premier, sur onze ans, à un taux de 4,875 %, pour un montant de 700 millions d’euros. Un deuxième, sur trente-et-un ans, avec un taux de 6,875 %, pour un montant de 300 millions d’euros.

Lire aussi:

Après ce succès de janvier, le Bénin est retourné en juillet 2021 sur le marché pour un eurobond ODD. Cette opération a permis de mobiliser un montant de 500 millions d’euros (328 milliards FCFA), avec une échéance de remboursement fixée en 2035. Cet Eurobond a été conclu à un coupon de 4,95%, traduisant la confiance des investisseurs en la signature du Bénin. Une prime négative de nouvelle émission de 0,20 point de pourcentage a été obtenue, traduisant l’appétit significatif des investisseurs pour cet instrument innovant.

Lire aussi:

La dernière opération en date (juin 2021) organisée par l’État du Bénin en collaboration avec UMOA-Titres portait sur un volume à mobiliser de 60 Milliards de F CFA sur trois (03) ans In fine avec un taux de coupon fixe 5,25 %. Sur cette maturité, le taux de coupon proposé par l’État du Bénin est historiquement le taux le plus bas proposé par un État de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine depuis 2017.

En clair, les taux des mobilisations sur le marché régional sont plus élevés que sur le marché international. Sensiblement 4,9 contre 5,25. C’est sans compter les maturités des dettes : 11 à 31 ans à l’international contre 3 à 10 ans au régional.

Lire aussi:

De ce qui précède, dans un contexte de viabilité et de gestion prudente de la dette publique, le choix est vite fait. D’où l’intérêt du Bénin pour le marché international au détriment de UMOA Titres. Lire ci-dessous le Tableau d’exécution du calendrier d’émission 2021 du Bénin

Manfoya HOUNGUE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here