Economie : des économistes africains font 24 propositions pour la création de la monnaie unique

0
148

Dans la capitale économique du Togo, s’est déroulé du 26 au 28 mai 2021, les états généraux de l’Eco-Cedeao. A la fin de la rencontre, une feuille de route de 24 propositions a été soumise par les participants pour faciliter la création de la nouvelle monnaie unique.

La question de la création d’une nouvelle monnaie propre aux pays membres de la CEDEAO vient de connaitre un nouveau pas décisif. Lors des états généraux de l’éco, des économistes, banquiers, universitaires et politiciens de tous bords ont fait 24 propositions aux 15 pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). La conclusion de leurs assisses intitulée « Déclaration de Lomé » se présente comme une feuille de route à la création de la nouvelle monnaie unique.

Cette proposition des économistes africains à la CEDEAO, est subdivisée en quatre grandes partes que sont : la finalité majeure du projet de la réforme, les choix fondamentaux, le futur système et les modalités de mise en adoption. En ce qui concerne le premier point de la « déclaration de Lomé », les acteurs économiques souhaitent que le projet vise essentiellement à associer l’ensemble des Etats, malgré leurs différences, pour absorber les impacts des chocs externes. Mais aussi, à maximiser les potentialités d’une intégration économique accrue et renforcée.

La déclaration de Lomé n’a pas manqué de proposer à la Communauté que le nouveau système soit construit sur une nouvelle monnaie, distincte des monnaies existantes et qu’une Banque centrale soit chargée de conduire la politique monétaire et de change des pays membres de la Zone Éco-Cedeao.

Ronie Floride Agamma

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here