Dépenses sans justificatifs des fonds COVID-19 au Bénin : des éléments pour mieux comprendre

Le rapport de la Cour des comptes révélant des dépenses de 385 milliards de CFA sans justificatifs pendant la COVID -19, alimente depuis quelques jours des spéculations qu’il convient d’élucider à travers des éléments de clarification.

L’audit des dépenses engagées dans le cadre de la gestion de la COVID -19, dont découle le rapport provisoire révélant des dépenses de 385 milliards de FCFA sans justificatifs a, comme l’indique le rapport à sa page 10, été volontairement sollicité par le ministère de l’Économie et des Finances dans une démarche de transparence pour porter sur l’intégralité des achats réalisés par l’Etat et les Communes, portant sur un montant total de 131 241 653 666 FCFA. Les justificatifs de l’ensemble de ces dépenses sont disponibles et transmis à la Cour qui les analysera et produira son rapport. Une action qui confirme d’ailleurs, la nouvelle règle qui caractérise les actions du gouvernement en matière de gestion des finances publiques. 

Lire aussi:

En effet, le rapport de la Cour fait suite à un rapport intermédiaire qui a fait l’objet d’informations complémentaires transmises à la Cour. Ces informations, sous la contrainte de délai de publication, n’ont pu être analysées et prises en compte de façon complète. Toutefois, les éléments de ces informations et d’autres précisions ont été à nouveau renvoyés à la Cour pour intégration dans un nouveau rapport qui sera publié suivant l’agenda de l’institution.

Sur les chiffres qui circulent, il est à faire remarquer qu’il s’agit de données brutes compilées à partir de plusieurs sources (Partenaires techniques et Financiers, Ministères sectoriels et Ministère de l’Economie et des Finances) présentant quelques erreurs matérielles. On relève par exemple à la page 48 du rapport, un montant de 138 620 577 062 FCFA pour les dépenses liées à la vaccination, alors que celles effectuées aussi bien par l’Etat que par tous les partenaires s’élèvent à 30 851 679 422 FCFA. Le montant indiqué par la Cour ne représente que l’ensemble des projections ou prévisions faites initialement sur cette rubrique, pour laquelle le gouvernement a par ailleurs reçus des dons.

Lire aussi:

Il faut souligner que près des deux tiers (2/3) de l’ensemble des montants dépensés (obéissent à leurs règles et procédures internes et ont bénéficié de leur avis de non-objection sur toute la procédure) ont été directement prises en charge ou proviennent des partenaires.

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here