Développement et redynamisation des économies africaines : Une quinzaine de pays membres du RADU signent un accord- cadre à Dakar

(Delivery Units) – Dakar, la capitale du Sénégal accueille depuis ce jeudi 9 novembre 2023, la première édition du forum du RADU, le Réseau Africain des Delivery Units. Regroupant les bureaux ou structures étatiques chargés du suivi et/ ou de l’exécution des grandes réalisations des pays membres, ce réseau qui se veut être un creuset de partage d’expériences et de benchmaking entend donner, à travers cette première rencontre de deux jours, une nouvelle orientation aux projets de développement en Afrique.

L’objectif du forum qui s’est ouvert à Dakar et qui regroupe une quinzaine de pays dont le Bénin, le Mali, le Burkina Faso, la Gambie, le Maroc, la Mauritanie et le Cameroun est, dans un premier temps, d’évaluer la contribution des Delivery Units dans le processus de développement et de redynamisation des économies des pays africains. Ensuite il s’agira de partager l’expérience du Sénégal avec les autres pays membres du RADU.

Le choix de Dakar (Sénégal) pour la coordination de ce réseau et pour la tenue de la première édition du forum se justifie par l’expérience qu’a le BOS, le Bureau d’Orientation et de Suivi du PSE, le Plan Sénégal Emergent dans l’accompagnement des grands projets. Selon Djiby DIAGNE, le Directeur Général du Bureau d’Orientation et de Suivi du PSE, le BOS et le PSE, en 10 ans d’existence, c’est le suivi et l’aboutissement de plusieurs grands projets comme l’aéroport Blaise DIAGNE de Dakar (désigné meilleur aéroport en Afrique par le programme Qualité des Services Aéroportuaires de l’Airport International Council), l’autoroute à péage, le Train Express Régional (le 1er en Afrique de l’Ouest), la construction du CICAD, le Centre International de Conférence Abdou Diouf de Diamniadio. Ce savoir-faire démontré par l’exécution de ces grands travaux fait du pays hôte une source d’inspiration pour les autres pays présents à Dakar, a expliqué monsieur Luc GNONLONFOUN, l’adjoint du représentant résident du PNUD au Sénégal.

Malgré les réussites probantes des Delivery Units dans les différents pays, ces agences étatiques restent confrontées à certains défis, non des moindres. Pour le Directeur Général du BOS Sénégal, monsieur Ousseynou Kane, les Delivery Units sont souvent perçus par les administrations publiques comme une menace, un concurrent ou une structure qui veut se substituer aux personnels des administrations publiques. Des difficultés auxquelles devront réfléchir les différentes délégations au cours des panels prévus durant ces deux jours d’activités.

Lire aussi:

Cette première édition du forum des Delivery Units a réuni, outre les délégations des 15 pays membres (dont la Zambie, l’Ouganda et le Togo), certains partenaires au développement comme le PNUD, la Banque Africaine de Développement ou encore la commission de l’UEMOA.

Le pacte…

Les 15 pays membres du Réseau Africain des Delivery Units ont signé ce jeudi 9 novembre à Dakar, un accord-cadre pur une collaboration plus avancée entre les DU de ces pays. Cet accord-cadre du RADU « fait par les africains et pour les africains », selon les mots de M. Djiby Diagne, Directeur Général Adjoint du BOS Sénégal, se donne pour principaux objectifs le partage de connaissances et d’expériences en matière de delivery, l’étroite collaboration sur les questions d’intérêt mutuel et l’atteinte d’objectifs communs pour le renforcement de la capacité de mise en œuvre des gouvernements africains.

La logique d’intervention de cet accord sera la gestion des relations entre les pays membres. Et pour l’atteinte de ses objectifs, il se dote de quelques organes dont un secrétariat Exécutif qui aura pour mission de gérer les relations avec les partenaires au développement. Sous le Secrétariat exécutif, il y aura deux comités : le comité exécutif et le Comité de pilotage stratégique. Le premier sera composé des Directeurs des Delivery Units africains de chacune des régions (Ouest, Centre, Est, Sud et Nord) avec une présidence tournante de deux ans et sa fréquence de réunion sera trimestrielle. Le deuxième comité, celui en charge du pilotage stratégique aura également une présidence tournante de deux ans et sera composée de tous les Delivery Units africains. Elle se réunira une fois par an.

La signature de cet accord par les pays membres du Réseau Africain des Delivery Units marque une nouvelle étape dans la mutualisation et du partage des expériences entre DU.

Igor KOUTON

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici