Covid-19 : le plan Marshall du FMI pour stimuler la croissance économique mondiale

La directrice générale du Fond monétaire international (FMI), Kristalina GEORGIEVA, a indiqué que le prêt accordé depuis le début de la pandémie du Covid-19 à 86 pays, a atteint un record à la fin du mois d’avril, et se chiffre à 110 milliards de dollars.

A cet investissement record signalé par la directrice générale du Fond monétaire international (FMI), Kristalina GEORGIEVA, s’ajoute une autre mesure visant à soulager les pays émergents. Il s’agit de l’approbation en août dernier, d’une nouvelle allocation (650 milliards de dollars) de droits de tirage spéciaux (DTS), la plus élevée de l’histoire du FMI. « Nous réfléchissons par ailleurs à des moyens qui permettraient aux pays affichant une position financière solide de réaffecter volontairement des DTS en faveur de pays vulnérables », a-t-elle précisé. Cette nouvelle allocation de DTS, agira sur l’accroissement des réserves et liquidités des pays membres du FMI sans pour autant alourdir la charge de leur dette.

Et pour le faire, le FMI s’est donné pour priorité, d’aider ses pays membres à faire face au fardeau de leur dette publique. En effet, l’endettement élevé avant le début de la crise, a accentué la vulnérabilité de nombreux pays à faible revenu et continue de restreindre leur capacité à apporter une aide indispensable à leur population. Ainsi donc, le Fond monétaire international a élargi le financement concessionnel en faveur des pays à faible revenu et accordé un allégement de la dette à 29 de ses pays membres les plus pauvres, ce qui leur offre un peu de répit en cette période de turbulence sanitaire.

Lire aussi :

Il faut ajouter qu’en mai, les services du FMI, ont sorti un plan de 50 milliards de dollars pour la vaccination d’au moins 40 % de la population dans tous les pays d’ici à la fin de l’année 2021, et 60 % d’ici au deuxième semestre de 2022. Le but de cet investissement pour la vaccination est de stimuler l’activité économique mondiale de plusieurs milliers de milliards de dollars au cours des prochaines années.

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here