Côte d’Ivoire :  3,5 milliards de dollars obtenus du FMI, contre 2,6 milliards attendus

Le Fonds Monétaire International (FMI) et le gouvernement ivoirien ont convenu d’un nouvel accord financement destiné à renforcer la résilience économique du pays. Par un communiqué en date du 05 avril, l’institution de Bretton Woods l’a fait savoir.

Avec l’annonce de la mission ayant séjourné dans le pays, la Côte d’Ivoire attendait 2,6 milliards de dollars, sur un programme de 40 mois, pour soutenir sa restructuration économique. Soumis à l’approbation du Conseil d’Administration du FMI, ce financement qui intervient dans le cadre du Mécanisme Elargi de Crédit (MEDC)/Facilité élargie de Crédit (FEC) a été revu à la hausse.

« Un accord au niveau des services a été conclu y compris sur le niveau d’accès aux ressources du Fonds de 400 % de sa quote-part, équivalent à environ 3,5 milliards de dollars US », précise un communiqué de fin de mission des services du FMI. Il s’agit d’un record pour la Côte d’Ivoire au niveau du FMI.

Aux termes d’une mission en Côte d’Ivoire, le 15 mars 2023, Olaf UNTEROBERDOERSTER, chef de la mission du FMI avait déjà annoncé la préparation d’un accord portant sur un financement de 2,6 milliards de dollars. ‘‘Nous prévoyons de finaliser dans les prochains jours un accord au niveau des services, y compris sur le niveau d’accès aux ressources du Fonds d’au moins 300% de la quote-part (équivalant à environ 2,6 milliards de dollars américains)”

“Le programme soutenu par le FMI viserait à préserver la viabilité des finances publiques et de la dette et à faire progresser le programme de transformation économique plus profonde des autorités dans le cadre du plan de développement national 2021-25”, indique le Fonds.

Lire ci-dessous le communiqué

COMMUNIQUES DE PRESSE

Le FMI et la Côte d’Ivoire sont parvenus à un accord au niveau des services sur 3,5 milliards de dollars au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) et de la facilité élargie de crédit (FEC)

le 5 avril 2023

Les communiqués de fin de mission présentent les observations préliminaires des services du FMI au terme d’une visite officielle dans un pays. Les avis exprimés dans ces conclusions sont ceux des services du FMI et ne représentent pas nécessairement les opinions du conseil d’administration. Sur la base des observations préliminaires de cette mission, les services du FMI établiront un rapport qui, sous réserve de l’approbation de la direction, sera présenté au conseil d’administration pour examen et décision.

  • Les autorités ivoiriennes et les services du FMI sont parvenus à un accord au niveau des services sur les politiques économiques et les réformes devant être soutenues par un nouvel accord de 40 mois d’un montant d’environ 3,5 milliards de dollars au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) / facilité élargie de crédit (FEC).
  • Le programme soutenu par le FMI viserait à préserver la viabilité des finances publiques et de la dette et à faire progresser le programme de transformation économique plus profonde des autorités dans le cadre du plan de développement national 2021-25. Les autorités ont pris des mesures pour renforcer la stabilité macroéconomique et inverser les déséquilibres budgétaires et extérieurs croissants, alors que l’économie a été durement touchée par le triple choc de la pandémie de Covid-19, du resserrement financier mondial et des retombées négatives de la guerre de la Russie en Ukraine.
  • L’accord final est soumis à l’approbation du conseil d’administration du FMI.

Washington, DC: Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par M. Olaf Unteroberdoerster, s’est rendue à Abidjan du 1er au 14 et a convenu avec les autorités ivoiriennes de tous les objectifs de politiques publiques et les mesures de réformes d’un programme de réforme économique qui pourrait être soutenu par un accord financier du FMI (voir PR du 15 mars 2023, Les Services du FMI Concluent une Mission en Côte d’Ivoire) au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) / facilité élargie de crédit (FEC). Un accord au niveau des services a été conclu y compris sur le niveau d’accès aux ressources du Fonds de 400 % du quota (équivalent à environ 3,5 milliards de dollars US) dans le cadre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) et de la facilité élargie de crédit (FEC).

M. Unteroberdoerster a publié la déclaration suivante :

« L’économie ivoirienne a bien résisté à la pandémie, mais le rebond économique s’est atténué en raison des retombées négatives de la guerre de la Russie en Ukraine et du resserrement monétaire mondial. Les subventions directes et indirectes visant à réduire les pressions sur les prix, l’augmentation des dépenses de sécurité, et la détérioration des termes de l’échange dans un contexte de demande intérieure soutenue ont entraîné une aggravation des déséquilibres macroéconomiques en 2022.

Dans ce contexte difficile, les autorités ont demandé l’aide du Fonds dans le cadre d’un accord mixte MEDC/FEC pour leur programme économique. Ce programme vise à préserver la viabilité des finances publiques et de la dette et à ancrer le Plan national de développement (PND) 2021-25 dans des priorités structurelles clés afin de promouvoir une croissance plus inclusive menée par le secteur privé et de faciliter la transition de la Côte d’Ivoire vers un pays à revenu intermédiaire.

Les services du FMI soutiennent pleinement le programme de réforme des autorités et se félicitent de leur engagement fort en faveur de la viabilité des finances publiques et de la dette, ainsi que du développement d’une société plus prospère et plus solidaire dans un contexte d’évolution démographique rapide et de défis extérieurs importants. »

L’équipe du FMI a rencontré le Vice-Président Tiémoko Koné, le Premier Ministre Patrick Achi, le Ministre d’État et de l’Agriculture Kobenan Adjoumani, la Ministre du Plan et du Développement Nialé Kaba, le Ministre du Pétrole, des Mines et de l’Énergie Sangafowa Coulibaly, le Ministre de l’Économie et des Finances Adama Coulibaly, le Ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat Moussa Sanogo, le Ministre du Commerce et de l’Industrie Souleymane Diarrassouba ; Ministre et Secrétaire Général de la Présidence Abdourahmane Cissé ; et d’autres hauts fonctionnaires du gouvernement et de la BCEAO, ainsi que des représentants des milieux d’affaires et des bailleurs de fonds.

Département de la communication du FMI

RELATIONS AVEC LES MÉDIAS

ATTACHÉ DE PRESSE: TATIANA MOSSOT

TÉLÉPHONE:+1 202 623-7100COURRIEL: MEDIA@IMF.ORG

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici