Burkina Faso : la prévision de croissance économique pourrait baisser à 1,8 point

Au pays des hommes intègres, la prévision de croissance économique estimée à 6,7% en 2022, pourrait diminuer de 1,8 point. C’est le gouvernement burkinabé qui l’a officiellement fait savoir ce à travers son conseil des ministres tenu ce mercredi.

Le conflit russo-ukrainien a sans nul doute une influence sur les cours mondiaux de certains produits de base, qui subissaient déjà les conséquences négatives de la pandémie liée à la Covid-19. Le Burkina Faso, déjà confronté à une crise sécuritaire, voit l’impact de ladite crise peser sur son économie avec pour conséquence la hausse des prix du pétrole et des denrées alimentaires comme le blé. Le pays, dira le conseil des ministres, fait face également aux difficultés de mobilisation des financements extérieurs. C’est alors qu’il précise que la prévision de croissance économique, estimée à 6,7% en 2022, pourrait baisser de 1,8 point si le conflit se poursuit jusqu’à la fin de l’année 2022.

Lire aussi:

Les exportations et les importations de certains produits sont aussi impactées du fait des sanctions contre la Russie et de l’interruption des échanges avec les deux pays en conflit, renchérit le conseil. De plus, pour le reste de l’année 2022, la réunion hebdomadaire des ministres burkinabé a fait savoir que les entreprises du pays devront se réorienter vers d’autres sources d’approvisionnement en métaux et en hydrocarbures pour maintenir, tout au moins, leur niveau d’activités.

Pour faire face au choc, le Gouvernement du Faso a pris des mesures pour contenir les prix de certains produits de grande consommation. Ceci afin d’atténuer l’impact de la hausse des prix sur les ménages.

Antonin HOUNGBADJI

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here