BOAD : 98,56 milliards FCFA de nouveaux engagements autorisés

Réuni en présentiel à Dakar, ce jeudi 19 mai 2022, le Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a autorisé de nouveaux engagements pour un montant de 98,56 milliards FCFA. C’est dans les secteurs de l’éducation, l’énergie, assainissement, agriculture et l’élevage.

98,56 milliards FCFA. C’est le montant global des nouveaux engagements autorisés ce jeudi 19 mai 2022, par le 130ème Conseil d’Administration de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD).

Ces nouvelles approbations données, visent à financer six propositions de projet au Burkina Faso, Bénin, Sénégal et la Côte d’Ivoire. D’un montant total de 19,4 milliards de F CFA, les prêts alloués au Burkina vont servir au financement de deux projets. Il s’agit du Programme d’Appui au Développement des Economies Locales du Burkina Faso (PADEL, Phase 3) et le projet de Renforcement du réseau d’assainissement des eaux pluviales de la ville de Ouagadougou.

Bénéficiant d’une plus grande part à savoir 31,56 milliards de F CFA, le Sénégal va utiliser ses nouvelles ressources pour en premier lieu, construire 1 529 salles de classe, en remplacement d’abris provisoires, et d’ouvrages annexes. En secundo et par le biais de la société Malicounda Power SAS, les fonds (6,56 milliards F CFA) vont servir, à la construction et exploitation d’une centrale thermique à cycle combiné d’une capacité contractuelle de 120 MW.

Pour la construction et équipement de quatre lycées d’excellence dans les villes d’Abengourou, Divo, Korhogo et Man puis, d’un collège de jeunes filles avec internat, la République du Côte d’ivoire bénéficie de 30 milliards FCFA. L’initiative vise à permettre, l’augmentation du taux de scolarisation et d’achèvement scolaire des jeunes filles dans l’enseignement secondaire.

S’agissant du Bénin, la BOAD a approuvé un prêt de 17,5 Milliards FCFA destiné à la mise en œuvre de la Phase 2 du Projet Sédentarisation des troupeaux de Ruminants (ProSeR 2). L’objectif est de contribuer à la libération, la sécurisation de 57 000 ha de terres au profit des éleveurs et agro éleveurs pour la production fourragère. Le projet prend également en compte, l’installation d’un Campement Pilote Pastoral (CPP) ainsi que le renforcement de 126 campements d’éleveurs

A noter qu’au cours de cette session, les membres du Conseil ont émis un avis favorable sur les Mesures de renforcement à court terme des fonds propres de la BOAD.

Ronie Floride AGAMMA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here