Bénin : Près de 154 milliards de FCFA pour l’extension du Programme national d’alimentation scolaire intégré

Le gouvernement du Bénin a décidé au terme du Conseil des ministres de ce mercredi 19 janvier 2022, de mettre à la disposition du Programme alimentaire mondial (PAM) près de 153,8 milliards de F CFA. Ces nouvelles ressources visent à promouvoir l’extension du Programme national d’alimentation scolaire intégré pour les cinq ans à venir.

De nouvelles ressources sont disponibles pour l’extension du Programme national d’alimentation scolaire intégré au Bénin. Le gouvernement a décidé, lors du Conseil des ministres de ce 19 janvier 2022, de mettre à la disposition du Programme alimentaire mondial (PAM) près de 153,8 milliards de F CFA.

Ce financement vise à promouvoir l’extension du Programme national d’alimentation scolaire intégré pour les cinq prochaines années scolaires. Dans le décompte, il s’agira de mettre 15.623.210.000 FCFA pour assurer l’extension du programme au cours de l’année scolaire 2021-2022 ; 31.241.510.000 FCFA pour 2022-2023 et 29.010.000.000 FCFA pour chacune des trois années suivantes. Ayant pour vocation de contribuer à la démocratisation de l’éducation en favorisant l’égalité des chances, le maintien des enfants à l’école, l’amélioration des taux d’inscription ainsi que la lutte contre les carences nutritionnelles, ce programme a déjà fait ces preuves dans le milieu rural et les zones confrontées à des difficultés d’accès à l’école. Selon la décision du Conseil des ministres, à la date du 31 décembre 2020 atteint, la couverture en moyenne des écoles en cantines scolaires est de 54%.

Initié en 2017 par le gouvernement, il en ressort des évaluations effectuées que les indicateurs de performance dans les zones rurales ont connu plus d’amélioration dans les écoles qui en sont pourvues que dans celles qui n’en disposent pas. Des acquis qui renforcent les efforts du gouvernement ainsi que de ses partenaires à poursuivre et étendre l’alimentation scolaire à d’autres écoles pour une couverture nationale. La poursuite de ce programme vise essentiellement à maintenir la tendance à la hausse des taux de scolarisation, de rétention et d’assiduité des apprenants observé.

Ronie Floride AGAMMA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here