Bénin: des institutions financières formées pour accompagner le développement de l’agriculture

0
14

La mise en place du Fonds National de Développement Agricole (FNDA) n’a pas levé les barrières au financement du secteur agricole au Bénin. Les institutions financières marquent encore le pas et pour les aider à mieux comprendre l’enjeu qui s’y trouve, une formation est organisée à leur profit à Cotonou sur trois jours, depuis le mercredi 26 mai.

Le gouvernement béninois au cours du Conseil des ministres du 29 juillet 2020, a adopté des mesures complémentaires de soutien aux Petites et Moyennes Entreprises des secteurs agricoles et agro-industriel. Lesquelles visaient à porter un peu plus loin les financements aux entrepreneurs agricoles et les rendre plus significatif en vue d’un meilleur impact dans le secteur. L’accès des PME agricoles et agro-industrielles aux financements piétine malgré tout et cela ne semble pas être apprécié du gouvernement qui a initié une formation des agents des banques, partenaires du Fonds National de Développement Agricole (FNDA). La formation porte sur le thème “Financement des chaînes de valeur des filières phares du Pag-volet Agricole”, et se déroulera du 26 au 28 mai 2021 avec pour objectif de renforcer les capacités des agents des institutions financières sur le financement agricole.

Valère Houssou, Directeur Général du FNDA, attend beaucoup de cette formation qui se penchera sur les chaines de valeur agricoles de quatre filières phares ciblées par le gouvernement. Il s’agit de l’ananas, l’anacarde, le riz et l’aviculture. Il la justifie par l’obligatoire entente pour harmoniser les divergences et peaufiner les tractations entre le FNDA et les Ministères des Finances et l’Agriculture et les banques afin de rendre opérationnelle les mesures prises par le gouvernement.

« Elle est la première d’un vaste plan de formation que prévoit le FNDA au profit des banques partenaires pour faire de leurs agents des banquiers agricoles ». Le format de la formation a prévu la présence dans cette salle de promoteurs de chacune des quatre filières sus citées, ainsi que des visites de terrain pour permettre aux participants de toucher du bout du doigt les contraintes auxquels des exploitants agricoles dans leurs fermes.  Amouda Céline Saïzonou Akadiri, Directrice générale de Finagro S.A, soutiendra pour sa part que cette formation prend toute son importance car le secteur agricole regorge d’énormes potentialités qui constituent des niches d’opportunités pour les institutions financières qui sont au cœur du mécanisme de financement de l’économie nationale. Pour elle, les établissements financiers doivent donc se doter des moyens nécessaires afin de financer les secteurs agricoles et agroindustriel avec le moins de risque possible. Toute chose qu’elle espère possible à la suite de cette formation. Giresse Carell Avokandoto, président de l’Association Professionnelle des Banques et Établissements Financiers du Bénin souhaite pour sa part que cette formation offre le meilleur aux participants pour lever tous les goulots d’étranglement qui plombe l’envol de financement agricole.

La Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here