Marché financier régional : 45,5 milliards FCFA de dettes levées par le Togo et la Guinée Bissau la semaine écoulée

(BAT – OAT) – Les Trésors publics du Togo et de la Guinée-Bissau sont intervenus du 20 au 24 mai 2024 sur le marché des titres publics de l’UEMOA. Leurs émissions ont connu de francs succès.

Les investisseurs de la région ont manifesté de grands intérêts aux titres des deux pays. A la recherche de 42 milliards FCFA, le Togo et la Guinée Bissau ont eu des propositions allant jusqu’à 84,37 milliards FCFA, soit plus du double

Le Togo a attiré ce 24 mai 2024 les investisseurs avec des maturités diversifiées. Recherchant 35 milliards FCFA via une émission simultanée de bons (BAT) et d’Obligations Assimilables du Trésor (OAT), le pays a réussi à récolter 38,5 milliards de FCFA. Les souscriptions étaient de l’ordre de 76,81 milliards FCFA proposés par 39 investisseurs soit un taux de couverture de 219,46%.

Selon le rapport de l’opération  , les BAT émis sur une maturité de 182 jours sont ressorti à 9,8 milliards FCFA tandis que 28,7 milliards FCFA ont été collectés grâce aux OAT émises sur des maturités de 3 et 5 ans.  Les rendements moyens pondérés ont toutefois connu une légère hausse, s’établissant à 6,91% pour les BAT et respectivement 7,87% et 7,70% pour les OAT.

Lire aussi :

Quant à la Guinée-Bissau, son intervention le 21 mai 2024, était à des taux d’intérêt records mais avec un succès mitigé. Le pays était à la recherche de 7 milliards FCFA et s’est limité bien que les investisseurs aient souscrit à hauteur de 7,98 milliards FCFA. Pour les BAT de 91 jours de maturité, la Guinée Bissau a eu 3,54 milliards FCFA contre 2,7 milliards FCFA pour les OAT sur la maturité de 364 jours et 0,74 milliards FCFA sur celle de 3 ans. Les rendements moyens pondérés ont atteint des niveaux inédits sur sa courbe de taux, à savoir 9,13% et 9,85% pour les maturités de 91 et 364 jours et 9,92% pour la maturité de 3 ans.

La semaine a été clôturée à la BCEAO avec une opération de rachat de titres publics de la Guinée-Bissau pour un montant de 6 milliards FCFA. Une nouvelle émission de 7 milliards FCFA a également été lancée simultanément.

Sur la semaine du 27 au 31 mai 2024, la Côte d’Ivoire et le Mali prévoient de lever un total de 75 milliards FCFA sur le marché des titres publics.

Manfoya HOUNGUE

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici