Marché régional de la dette publique cette semaine : La Côte d’Ivoire et le Mali réussissent, le Sénégal prend moins que prévue

(BAT- OAT) – Les deux premières économies de l’UEMOA et le Mali sont intervenues cette semaine à l’agence UMOA- Titres à la recherche de ressources pour financer leurs besoins budgétaires. 28 mai pour la Côte d’Ivoire , le 29 mai pour le Mali et le 31 mai pour le Sénégal. Des opérations qui ont été des succès.

Le Trésor public ivoirien a procédé par deux émissions simultanées de BAT, Bons assimilables du Trésor (maturité 182 et 364 jours), et une émission d’OAT, Obligations assimilables du Trésor (maturité 3 ans). L’objectif était de mobiliser 50 milliards FCFA. Les soumissions s’établissaient à 54, 68 milliards FCFA mais le pays a retenu 50,68 milliards FCFA soit un taux d’absorption de 92,69%. Les investisseurs ivoiriens ont contribué à 86,06% soit 43,62 milliards FCFA du montant levé.

Lire aussi :

Il faut souligner que les BAT de 182 jours ont retenu 23,4 milliards FCFA pour un taux marginal de 6,78% assorti d’un taux de rendement moyen pondéré de 6,89% ; ceux de 364 jours a admis 8,12 milliards FCFA avec un taux marginal de 6,8% et un rendement moyen pondéré de 7,26%. Les OAT s’en sont ressortis avec 19,15 milliards FCFA avec un prix marginal de 9 500 FCFA et 7,62% de taux de rendement moyen pondéré.

Le Mali a levé 26 milliards FCFA à UMOA- Titres, avec une diversité de maturités. L’opération a séduit 17 investisseurs avec un taux de couverture de 106,31%, grâce à une participation élevée des investisseurs locaux (71%).

Ambition non comblée

Avec un besoin de 70 milliards FCFA, l’Etat sénégalais a fait une émission simultanée de Bons et d’Obligations Assimilables du Trésor (BAT/OAT).  L’adjudication à UMOA- Titres en collaboration avec la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a suscité un vif intérêt des investisseurs.  En illustration, le taux de couverture est de 118,45% soit 82,91 milliards FCFA de soumissions.

Les BAT à 364 jours ont attiré 26,32 milliards FCFA de soumissions, pour un montant retenu de 25,79 milliards FCFA. Le taux marginal s’est établi à 7,1% et le rendement moyen pondéré (RMP) à 7,51%. Les OAT à 3 ans ont quant à elles enregistré 45,68 milliards FCFA de soumissions, pour un montant admis de 32,18 milliards FCFA. Le prix marginal s’est fixé à 9 525 FCFA et le RMP à 7,97%. Les OAT à 5 ans ont attiré 10,91 milliards FCFA de soumissions, pour un montant retenu de 10,54 milliards FCFA. Le prix est ressorti à 9 455 FCFA et le RMP à 7,61%.

En somme 68,55 milliards FCFA ont été collectés sur l’ambition de 70 milliards FCFA. Les investisseurs sénégalais ont aidé à mobiliser 66,78 milliards soit 95% du montant retenu tandis que des Béninois y ont compléter pour 1,73 milliards FCFA.

Florent AHOTONDJI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici