Autonomisation des femmes : le microcrédit Alafia, un puissant instrument

Le Directeur Général du Fonds National de la Microfinance (FNM) Louis BIAO, et ses équipes ont entamé depuis le 10 au Octobre 2022, une tournée d’informations et de sensibilisation des populations sur les avantages du microcrédit Alafia et les conditions d’accès à la phase 2. Cette tournée qui prend fin ce jour vendredi 21 octobre 2022, les conduira dans 38 communes sélectionnées dans les 12 départements du Bénin.

L’objectif de cette tournée est d’expliquer davantage aux populations, les implications du passage à la phase 2 du microcrédit Alafia, leur donnant la possibilité d’obtenir la somme de cent mille (100.000) Francs CFA, à la première demande. De Malanville à Savè en passant par Banikoara ; Kandi ; Ségbanan ; Gogounou ; Bembèrèkè ; N’dali ; Nikki ; Pèrèrè ; Parakou et Tchaourou ; Louis BIAO a dit aux populations rencontrées que l’ambition du Gouvernement et de son Chef, le Président Patrice TALON, à travers les réformes opérées au niveau de ce produit est de remettre les populations au travail afin de réduire considérablement le taux de pauvreté au Bénin.

Selon le DG/FNM, tous ceux et ou celles qui ont le désir de mener une activité génératrice de revenus en République du Bénin et qui n’en ont pas les moyens peuvent donc avoir accès à des crédits compris en 30 mille, 50 mille et 100 mille Francs CFA sans aucune garantie ; dans un délai court et sans tracasseries. Et pour cela, le Gouvernement décaisse énormément d’argent au profit des Systèmes Financiers Décentralisés chaque année. L’assouplissement des conditions d’accès intervenu ces dernières années et qui permettent aux bénéficiaires de recevoir et de rembourser leurs crédits directement sur leur téléphone portable, sans intermédiaire a permis d’enregistrer un nombre important de demande déjà satisfaite.

Lire aussi:

De Pehunco à Dassa-Zoumè en passant par Natitingou ; Tanguiéta ; Toucountouna ; Boukombé ; Copargo ; Ouaké ; Djougou ; Bassila ; Savalou et Bantè ; les populations ont reçu l’assurance que tout est mis en place pour que le micrcocrédit soit proche d’elles à tout moment. D’ailleurs, un numéro vert, le 7320 (appel gratuit) est installé pour recevoir les plaintes et orienter les populations. Les personnes rencontrées à Abomey-Calavi ; Allada ; Tori ; Ouidah ; Grand Popo ; Comé ; Houéyogbé ; Lokossa ; Dogbo ; Lalo ; Aplahoué ; Djidja et Bohicon ont été invitées, tout comme partout ailleurs, à respecter les principes de fonctionnement du microcrédit Alafia et à rembourser à bonnes dates pour sa pérennisation.

Louis BIAO

Louis BIAO et son équipe ont achevé cette tournée avec satisfaction et l’assurance des élus communaux et locaux qui ont promis poursuivre la mobilisation à la base.

Lire aussi:

Les Centres de Promotion Sociales, quant à eux, sont ouverts pour aider les bénéficiaires à mieux se servir des crédits pour l’atteinte des objectifs du Gouvernement.   

Conditions d’accès au microcrédit Alafia

Il faut, pour bénéficier du microcrédit Alafia, se munir d’une Pièce d’Identité (Carte d’Identité Nationale, carte LEPI, ou     Certificat d’Identification Personnelle CIP), disposer  d’un compte de transfert d’argent enregistré en son nom auprès d’un des opérateurs GSM partenaires du FNM, être membre d’un groupe de caution solidaire de 3 ou 5 personnes et payer les frais connexes qui s’élèvent à 400 FCFA pour les frais de dossier et de formation et 1,2 pourcent du montant du crédit pour la prime d’assurance décès.

Avec le Microcrédit Alafia Phase 2, le taux d’intérêt est maintenu à 4% pour un remboursement en un semestre et à 8 % sur 10 mois. Le soin est donc laissé au bénéficiaire de payer les frais de retrait de son crédit selon la grille tarifaire de son opérateur GSM, mais le gouvernement prend en charge les frais de remboursement que le bénéficiaire devra supporter durant la période de remboursement.

Amèdé MAHOUTONKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here