Agriculture béninoise : le coton, 1er produit d’exportation, les tendances d’ici 2025

Les indicateurs macroéconomiques de l’année 2021, publiés par la Direction de la statistique agricole du Bénin, révèlent que le coton constitue à lui seul, 84,08 % du volume des exportations agricole et 61,0 % de la valeur des exportations de tous les produits au cours de l’année 2021.

Les statistiques de l’exportation du coton béninois sont à la hausse. Selon le document de la Direction de la statistique agricole du Bénin, les exportations du coton représentent 84,08 % de la valeur totale des exportations des produits agricoles. Il surclasse la valeur totale de l’exportation des autres filières agricoles telles que l’anacarde (06,6 %), le karité (3,3 %) et le soja (1,3).

Lire aussi:

Par ailleurs, la Direction de la statistique agricole a noté que le secteur primaire agricole, a connu en 2021, une reprise des activités de ses principales branches avec pour conséquence, une contribution à la croissance économique de 1,4 point contre 0,4 en 2020. Cette reprise a contribué à la croissance du PIB agricole qui passe de 01,8 % en 2020 à 05,2 % en 2021 (le niveau moyen sur les 05 dernières années est de 06,2 %.), avec une balance commerciale agricole, sans les huiles, déficitaire qui s’établit à 94,1 milliards de francs CFA. Quant à la valeur ajoutée du secteur agricole, elle s’établit en 2021 à 2 516,2 milliards de francs CFA, contre 2 391,9 milliards de francs CFA en 2020, et une moyenne des 05 dernières années de 2 199,4 milliards de francs CFA (prix constants).

Horizon 2025…

Selon la note sur les perspectives agricoles de la Direction de la statistique agricole et de la Direction de la planification, de l’administration et des finances, « d’ici 2025, la production vivrière pourrait s’accroître de plus de 24,4 % par rapport au niveau de 2021 soit 13 789 586 tonnes en 2025 ».

Lire aussi:

Elle se présente comme suit : un accroissement de la production du riz de 72,2 %, soit 894 685 tonnes ; 33,6 % de la production céréalière ; 2.000.000 de tonnes de maïs en 2025 tandis que la production du manioc atteindrait les 5 000 000 tonnes. Quant aux légumineuses, ils devraient s’accroître dans une proportion de 48,7 %. Le soja pourrait atteindre une production de près de 500.000 tonnes.

« Les tendances affichées par la production maraîchères pourraient conduire à une production globale des produits maraîchers d’un million de tonnes de cultures à l’horizon 2025. La tomate, le piment et l’oignon qui sont les plus importantes spéculations pourraient atteindre une production respective de 357 019 tonnes, 202 387 tonnes et 139 737 tonnes en 2025 », indique la note. De même, le document précise qu’en ce qui concerne les cultures industrielles, le coton, l’ananas et l’anacarde, elles pourraient atteindre respectivement une production de 1 036 335 tonnes, 511 476 tonnes et 204 433.

Sandric DIKPE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here